Ferritine et perte de cheveux

carrence-fer-chute-cheveuxChez les femmes qui atteignent l’âge de la préménopause, un faible de taux de fer dans le sang est l’une des causes les plus fréquentes de la perte de cheveux.

Le fer est présent dans le sang pour permettre de transporter l’oxygène vers les tissus. Si le taux de fer est bas, vous êtes anémique et vous perdez peut-être vos cheveux. Récemment, les chercheurs se sont demandé à quel point le taux de fer devait descendre pour provoquer des symptômes tels que la perte de cheveux et le syndrome des jambes sans repos. La ferritine est une forme de fer stockée dans le foie à la manière d’une « banque de fer » chez qui votre corps fait des emprunts lorsqu’il en a besoin. Nous utilisons le fer pour beaucoup de mécanismes différents. Si vous pensez à votre corps comme à une machine faites de divers matériaux, dont le métal, il y aura naturellement du fer ici et là. Transporter l’oxygène n’est que l’un des nombreux rôles que le fer peut assurer.

Si votre ferritine est basse, vous n’avez pas les réserves nécessaires en banque. Vous pouvez bien-entendu toujours respirer mais d’autres fonctions souffrent, comme la croissance des cheveux par exemple.

Quel taux de ferritine pour être en bonne santé ?

Ce taux sera désigné comme étant faible lors d’un examen sanguin s’il se situe autour de 10ug.L (microgrammes par litre). Les études effectuées sur le sujet de la perte de cheveux indiquent que les niveaux de ferritine doivent se situer au-dessus d’entre 40 à 50ug.L ou jusqu’à 70ug.L pour empêcher la perte de cheveux liée au faible taux de fer. 70 semble être le palier permettant d’assurer que la perte de cheveux soit ou ne soit pas liée à ce taux (les personnes qui ne perdent pas leurs cheveux présentent des niveaux se situant à 70 ou plus).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire