Il s’agit d’un choix important, il est donc bon pour le patient de savoir exactement ce dont il a besoin.

Estetika Tour met à votre disposition ses spécialistes de la restauration capillaire pour vous informer à propos des deux méthodes les plus communément utilisées pour mener à bien une greffe de cheveux : l’extraction d’unités folliculaires FUE et la transplantation d’unités folliculaires FUT.

La FUE, extraction d’unités folliculaires gagne en popularité ces derniers temps. Au lieu de prélever une bande de peau à l’arrière de la tête, chaque unité folliculaire est retirée individuellement. Les instruments utilisés sont très précis, ce qui permet de minimiser les traumas de la zone de prélèvement. La FUE permet par ailleurs aux personnes qui ne disposent pas d’une laxité suffisante de la peau à l’arrière de la tête (pour le prélèvement d’une bande du cuir chevelu : FUT) de regarnir les zones touchées par une perte de cheveux. Elle peut enfin aider à dissimuler une cicatrice produite par un prélèvement antérieur (FUT) ayant laissé une cicatrice linéaire.

FUE-FUT-greffe-cheveux

Pourquoi choisir la FUE ?

L’intervention d’implant capillaire à Tunis FUE permet de sélectionner les cheveux qui vont être utilisés pour la transplantation en minimisant les traumas et les traces de l’intervention, cela est particulièrement appréciable puisque seuls les cheveux les plus robustes seront prélevés afin d’assurer une bonne densité de cheveux dans la zone traitée. Si vous portez vos cheveux court, la FUE est certainement mieux indiquée que la FUT. La guérison est par ailleurs plus simple : pas de sutures à retirer et soins postopératoires très simples.

Pourquoi choisir la FUT ?

L’intervention d’implant capillaire FUT reproduit la chevelure naturelle à l’identique. Le prélèvement d’une bande du cuir chevelu permet au chirurgien de prélever des milliers de greffons en une seule séance pour maximiser l’impact de l’intervention. Les unités folliculaires sont divisées en groupes de 1 à 3 cheveux sous microscope qui seront réimplantés dans les zones dégarnies. Cette méthode apporte parfois un gain de temps, cela dépend toutefois de l’étendue de la greffe à effectuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire